Articles

MONTECH VOTE CONTRE LES ÉOLIENNES VALOREM

Image
Avec Montech, c'est la capitale de la Communauté de communes Grand Sud Tarn-et-Garonne qui a voté contre le projet industriel éolien de Valorem. Il s'agit donc d'une première victoire pour les opposants, tant membres du conseil municipal que, comme nous, simples citoyens mobilisés. 
Ce n'était pas gagné d'avance. En effet, le maire de Montech, lors de la cérémonie des vœux 2018, avait déclaré que : "en matière d’énergies nouvelles des choix vers des techniques axés sur les pouvoirs du vent et du soleil seront privilégiés" (site de la mairie de Montech : cliquez ici)
Nous étions donc dans la salle du Conseil ce soir-là, accompagnés de nos homologues de Cordes-Tolosannes. Et l'article de la Dépêche du Midi (voir ci-dessous), qui relate les débats et le vote, souffre de quelques imprécisions. Volontaires ou non, allez savoir ! Par exemple, notre collectif n'est pas anti-éolien mais anti-éoliennes, ce qui recouvre une nuance d'importance : nous ne s…

VALOREM ACHÈTE MONTAUBAN

Image
En proie aux plus grandes difficultés et résistances pour imposer son projet de parc industriel éolien à Montech, Montbartier et Finhan, Valorem a décidé de frapper un grand coup : financer l'espace VIP de l'USM Montauban Rugby, qui s'appelle désormais : Espace Valorem !  


Sur la photo ci-dessus, on peut donc constater, consternés, l'alliance de Valorem et de la Ville de Montauban...
Ces méthodes, mélange explosif de lobbying politique, sportif et financier dont l'objectif est de se rendre imparable en Tarn-et-Garonne via son club-phare, vont-elles ouvrir les yeux des grands naïfs qui martèlent que Valorem est l'équivalent industriel de Mère Teresa ?

MME MAYEUX-BOUCHARD : "LE PROJET EST INCOMPATIBLE AVEC LE PATRIMOINE CULTUREL"

Image

PREMIÈRE VICTOIRE POUR LES OPPOSANTS : AVIS DÉFAVORABLE DE MONTECH AUX ÉOLIENNES VALOREM

Le combat n'est pas vain, comme en témoigne l'avis défavorable du Conseil municipal de Montech à l'implantation des éoliennes Valorem, acquis sur le score de 16 contre et 12 pour. 
Les jeux, bien sur, ne sont pas faits. Mais que voilà un signe encourageant ! Nous reviendrons dans notre prochain article sur les débats et le vote.

LA COMMUNAUTÉ DE COMMUNES SORT UNE AUTRE DELIBERATION DE SON CHAPEAU !

A quelques heures du Conseil municipal de Montech et comme si l'affaire des éoliennes n'était déjà pas assez administrativement embrouillée, la Communauté de Communes de Grand Sud Tarn-et-Garonne nous a gratifié, par voie de mail, d'une délibération aux conclusions différentes de celle légalement affichée jusqu'à ce jour. 

Voilà qui blanchit M. Cassagneau, adjoint à la mairie de Montech, que nous n'avons pas épargné dans deux de nos récentes publications, comme défenseur d'une délibération fantôme, et pour cause : elle a été enregistrée à la préfecture le 13 février et nous a été transmise ce jour par la Communauté de communes. De fait, nous demandons à nos lecteurs de considérer que M. Cassagneau a réagi en toute bonne foi*. 

Toutefois, le fond de l'affaire reste inchangé.

La Communauté de Communes reconnait avoir commis une "erreur d'affichage". Nous verrons (plus tard) que cette "erreur" ne peut être ainsi qualifiée et quelles conséq…

RENCONTRE AVEC LE MAIRE DE MONTECH : "JE N'AI PAS A INFORMER LES POPULATIONS"

Nous avons été reçu le 14 janvier 2018 (19h) par le maire de Montech, M. Moignard, assisté de quatre de ses adjoints : Madame Lavéron, MM. Taupiac, Cassagneau et Gautié. Pour le collectif, Mesdames Lutenauer et Archange, M. Lagrange. 

On pourrait résumer ainsi la position des principaux élus de Montech face au projet éolien : nous n'en savons presque rien, c'est un projet privé, c'est l'affaire du Préfet, nous n'avons pas à rendre de comptes, nous n'avons rien délibéré à ce sujet, nous n'avons pas à informer les populations, plaignez-vous à la Communauté de communes, à Valorem, à Finhan, à Montbartier, à la Préfecture...

Voilà comment les plus hauts personnages de la commune de Montech endossent les responsabilités publiques confiés à eux par les citoyens-électeurs, et s'expriment sur un projet industriel éolien, classé ICPE, implantée sur leur commune, dont les nuisances avérées sur les personnes, la sécurité publique, les animaux, le patrimoine, les pay…

PARC EOLIEN : LA VERITE DE LA COMMUNAUTE DE COMMUNES ET LES MENSONGES DE MONTECH

Image
Une délégation du collectif a été reçue hier soir par M. le Maire de Montech et ses principaux adjoints (nous préparons un compte rendu exhaustif de cette rencontre). Nous tenions à faire ici la lumière sur la délibération du Conseil communautaire du 25 janvier 2018 (ref 2018-01-25 /11), longuement discutée hier soir. 
Les élus de Montech, interrogés sur cette délibération intervenue au beau milieu de l'enquête publique, ont soutenu (et comment !) qu'elle donnait avis favorable au parc éolien de Valorem. Ayant pris connaissance de l'original de la délibération (via l'affichage légal à la CC), nous ne pouvions que défendre la vérité, c'est à dire l'inverse : le Conseil avait décidé de... ne pas se prononcer sur le projet éolien, faute d'un délai suffisant pour l'étudier. 
M. Cassagneau, adjoint à l'urbanisme de Montech et membre du Conseil communautaire, continuait néanmoins, et avec une certaine virulence, à marteler que la délibération était favorabl…

ELUS LOCAUX JUGES ET PARTIES : A FINHAN, ON PERSISTE ET ON SIGNE !

Image
Nous avions fait état dans notre billet intitulé "Jackpot pour un élu local ?" de notre découverte : deux conseillers municipaux de Finhan, propriétaires directs ou indirects de parcelles, avaient signé des conventions de bail avec la société Valorem...
Ces pratiques sont fortement encadrées par la loi et leur répression durcie par la jurisprudence. Il est par exemple prohibé pour un conseiller municipal (par ailleurs partie prenante financière d'un projet à titre individuel ou familial) de participer à la moindre délibération municipale touchant à ce projet. 
Or nous avions constaté qu'un des deux élus concernés avait déjà participé (en 2012) au vote autorisant l'étude du projet éolien de Valorem... 
Il se trouve que le même a pris part au vote unanimement favorable non seulement au projet de zone industrielle éolienne de Valorem mais à sa réalisation effective, lors du conseil municipal de Finhan du 28 novembre 2017. Il se trouve également que le second conseiller…

RÉUNION D'INFORMATION A LA MAIRIE DE MONTECH : LE DOSSIER VALOREM DE + EN + OPAQUE

Comme annoncé hier, une délégation de 4 membres du collectif s'est présenté le 12 février à 20h30 aux portes de la mairie de Montech où M.Jacques Moignard, premier magistrat de la ville, organisait une "réunion d'information" réservée aux conseillers municipaux de la ville, "animée" par 3 collaborateurs (rien moins) du promoteur éolien Valorem. 
La participation nous a été refusée par M. le Maire, qui a toutefois promis de nous recevoir avant le 16 février (date du conseil municipal statuant sur le projet éolien).
Nous avons pu remettre aux conseillers (sur le pas de la porte) deux documents : l'un faisant état de l'histoire du projet, progressant activement (à l'abri du regard des citoyens) dans les diverses collectivités ; l'autre reprenant en résumé les principales nuisances ou faiblesses de la zone éolienne. 
De ce que nous savons du déroulement de cette réunion, il a beaucoup été question de la force du vent dans la plaine de Montech et de…

UNE DÉLÉGATION DU COLLECTIF CE SOIR PLACE DE LA MAIRIE A MONTECH

Ce soir (12 février 2018 - 20h30), à la mairie de Montech, une nouvelle réunion d'information animée par le promoteur éolien Valorem est organisée par M. le Maire, qui a convoqué les membres de son Conseil. 
Bien entendu, le Collectif n'a pas été convié à cette "séance privée".
Il nous semble pourtant important que la parole du Collectif, représentatif d'une partie de la population, soit entendue par nos élus, à quelques jours de la délibération par le Conseil municipal de Montech.  
Une délégation sera donc présente sur la place de la mairie pour interpeller (pacifiquement il va sans dire) les élus de Montech et leur remettre notre dernier communiqué.

LA MAIRIE DE MONTECH, SUCCURSALE DE VALOREM ?

Image
En pleine enquête publique (2 février), Jacques Moignard convoque en catimini les membres de son conseil à la mairie (voir document ci-dessous) pour assister à une réunion d'information animée par la société Valorem, promotrice des éoliennes. Autrement dit une séance de propagande commerciale. Bien entendu, cette réunion n'est pas ouverte aux citoyens ordinaires. Encore moins au Collectif MMF 82. 
Il faut dire que le Conseil municipal doit donner officiellement dans quelques jours son accord (ou son refus) à l'implantation des 6 éoliennes géantes. Le moment choisi par M. le Maire pour une piqûre de rappel à la Valorémine
A contrario, ni le maire, ni le conseil n'ont prévu ni même envisagé d'entendre les pacifiques délégué(e)s du Collectif anti-éoliennes, représentants notamment des citoyens riverains du projet, auteurs de deux rapports argumentés pointant les nombreux manquements aux règles de base des permis de construire ainsi que les nombreuses nuisances engendr…

EOLIENNES DE GARONNE : LE PROJET DE TOUS LES DANGERS

En guise de conclusion à nos rapports, voici le texte envoyé ce jour à la Préfecture de Tarn-et-Garonne :

ÉOLIENNES GÉANTES de MONTECH-MONTBARTIER-FINHAN :
LE PROJET DE TOUS LES DANGERS
par le Collectif Anti-éoliennes MMF
Le projet de construction de six éoliennes de 200 m de haut par la société Valorem est-il d'utilité publique ? En d'autres termes, les aérogénérateurs vont-ils produire de l'énergie "verte" en quantité jugée suffisante pour contrebalancer les nuisances reconnues ou potentielles infligées aux riverains du projet et plus largement aux Tarn-et-garonnais ? 
S'il appartiendra à M. Le Préfet de Tarn-et-Garonne de se prononcer en dernier ressort, nous ne pouvons que, de notre côté, répondre négativement à cette question. 
Non parce nous serions hostiles par principe à l'énergie éolienne. Mais parce que nous avons lu et étudié le dossier de demande de la société Valorem, et livré nos observations et critiques circonstanciées aux commissaires-enquêteur…

LA SECONDE PARTIE DE NOTRE RAPPORT REMIS A FINHAN

Nous avons remis et commenté hier à Finhan la seconde partie de notre rapport (observations et critiques) à la commission d'enquête, au complet pour cette dernière permanence. 
Vous pouvez le lire en ligne en cliquant ici. La version papier du rapport comporte une petite erreur de pagination : la page numérotée 8 est en réalité la page 7 (et inversement).
Des membres du collectif ont également déposé leurs contributions, notamment sur les effets potentiellement nuisibles des infrasons générées par les éoliennes géantes.

MONTBARTIER : INTERVENTION DES ELUS TDPM CONTRE LE PARC EOLIEN

Image
Les élus d'opposition TDPM (Transparence et Démocratie Participative à Montbartier) nous ont communiqué la position qu'ils défendront lors du conseil municipal du 30 janvier 2018 à Montbartier. En voici la teneur : 

NOTRE RAPPORT (ACCABLANT) ENFIN DISPONIBLE SUR LE WEB

Le premier tome de notre rapport, remis à la commission le samedi 27 janvier, est disponible en cliquant ICI.

Version PDF ICI
Cette version est présentée sans les pièces annexes afin d'en faciliter la lecture. Bientôt disponible en version complète PDF. 

LE COLLECTIF DANS LA PRESSE

Image
Dépêche du Midi du 30 janvier 2018 : lire l'article en ligne

Petit Journal 82 du 27 janvier 2018 :

LE COLLECTIF A REMIS SON PREMIER RAPPORT A LA COMMISSION

Le collectif anti-éoliennes a remis, dans les locaux de la mairie de Montech, la première partie de son rapport à la commission d'enquête chargée de fournir un avis circonstancié au Préfet de Tarn-et-Garonne. 
Il a fallu pousser le mobilier et alimenter la (petite) salle en sièges pour accueillir la délégation du Collectif, menée par Héloïse Archange et Laurence Lutenauer et forte d'une dizaine de membres, rejoints au fil de la matinée par de nouveaux opposants. A noter la présence parmi nous de M. le Maire de Monbéqui.
De nombreuses objections au projet Valorem ont été exprimées, certaines formelles, touchant à la régularité du permis de construire, d'autres stigmatisant les errements techniques de l'étude, d'autres encore fustigeant le montage financier et foncier de l'opération. Vous les retrouverez dans notre rapport, qui sera publié très bientôt dans ces colonnes.
Enfin, des résidents de Montech et de Montbartier, touchés au plus près par la potentielle édifi…

NOTRE RAPPORT SUR LA PLANCHE

Image
Comme vous le savez, nous travaillons actuellement au rapport critique du dossier Valorem, destiné à M. le Préfet de Tarn-et-Garonne et aux Commissaires-enquêteurs, que nous publierons en intégralité sur ce blog le samedi 27 janvier et que remettrons à la presse le même jour.  
En épluchant les 2369 pages* du dossier d'autorisation unique déposé par la société Valorem (merci à Héloïse de Montech et Laurence de Montbartier), nous sommes tombés sur toutes sortes d'erreurs, d'omissions (volontaires ou non), de contradictions, d'anomalies, d'enjolivements décomplexés, de documents incomplets et d'approximations qui ne sont guère compatibles avec le gigantisme du projet et la technicité exigée de son promoteur/constructeur. Si la mise en oeuvre est aussi peu soignée que le dossier de permis de construire et les études d'impact, il y a grand souci à se faire...
Gardons en tête que, si le projet est validé par M. le Préfet, le chantier de construction des éoliennes …

MONTBARTIER, VALOREM CITY ?

Extrait du discours de voeux 2018 de M. Jean-Claude Raynal, maire de Montbartier :

"Une enquête publique est en cours dans les communes concernées par le projet éolien, qui se situera en limite des communes de Monbéqui et Finhan. La municipalité de Montbartier ne s’est jamais cachée, de donner un avis favorable à ce grand projet. 
Nous avons été élus en 2008, en étant des ambassadeurs de la transition énergétique, et nous avons concrétisé de très nombreux projets, tels que ; la chaufferie bois et le réseau de chaleur, l’isolation extérieure des salles de classe, la création d’un bâtiment à énergie positive : Le Foyer, les cheminements piétonniers autour des lotissement de Faures, les pistes cyclables et piétonnes de la RD 50 et de la rue des Ecoles, et prochainement 9.5 Ha de panneaux photovoltaïques. 
La commune de Montbartier est exemplaire dans ce domaine, et ce n’est pas l’implantation d’éoliennes qui va nous impressionner, car si les projets de ce type sont toujours bien chez l…

SOUS LE MASQUE VERT DE VALOREM

Image
Le fonds d'investissement anglais 3 i infrastructure, coté à la bourse de Londres, est un puissant actionnaire de la société Valorem (28.5% du capital), initiatrice du projet industriel éolien de Montech, Monbartier et Finhan. Ce fonds d'investissement est, comme le précise le document ci-dessous, "incorporé" à Jersey. Autrement dit installé dans ce qu'il est convenu d'appeler un paradis fiscal



En 2016, 3 i a investi 69 millions d'euros dans le capital et l'activité de Valorem. Un montant largement supérieur au chiffre d'affaires annuel de la société. L'objectif ? "Augmenter la capacité installée détenue par Valorem"



Les objectifs de 3 i sont clairs : "procurer aux actionnaires un rendement total de 8 à 10%".  


Valorem présente* son actionnaire 3 i comme un investisseur "social", restructurant des collèges et construisant des fermes éoliennes au Royaume-Uni. Il s'avère que ces activités sont plus que marginal…

LE MAIRE DE MONBEQUI CONTRE LES EOLIENNES

Image
Le maire de Monbéqui, Alfred Marty, a exprimé hier (sur Facebook) son opposition nette et tranchée à l'implantation d'éoliennes dans les communes voisines de Montech, Montbartier et Finhan. Il est à noter que M. Marty est également vice-président de la Communauté de communes Grand Sud Tarn-et-Garonne. 


L’ENQUÊTE PUBLIQUE (ET LE COLLECTIF) DANS LA DÉPÊCHE DU 14 JANVIER 2018

Image
Merci à la Dépêche du Midi d'informer ses lecteurs de l'existence de notre collectif. Effectivement, nous ne sommes pas hostiles à la technologie éolienne. Ce n'est pas non plus parce que les aérogénérateurs seront plantés dans notre "jardin" que nous nous y opposons. Mais parce que le gigantisme de l'opération ne peut trouver sa justification dans le gisement éolien local, mesuré et classé comme faible par les agences scientifiques de référence. Les données sont sans appel, qu'elles proviennent de WindAtlas ou de Météo France. De fait, le "sacrifice" que l'on pourrait "exiger" des habitants du cru au titre d'une production verte particulièrement abondante ne s'impose à aucun titre et serait vécu comme le fait du roi, au bénéfice d'une société tirant le meilleur parti, non du vent, mais de subventions tarifaires particulièrement généreuses.

NOTRE COMMUNIQUE DE PRESSE (12/01/2018)

Communiqué du Collectif anti-eoliennes de Montech-Montbartier-Finhan


L'heure de la mobilisation !


Le projet de la société Valorem d'implanter six éoliennes de 200 m de haut à Montech, Montbartier et Finhan, que les élus locaux ont majoritairement (et discrètement) appuyé, en est au stade de l'enquête publique. C'est l'heure ou jamais pour les citoyens d'exprimer leur refus. Et ce pour de nombreuses raisons :
La société Valorem compte parmi ses gros actionnaires un fonds d'investissement basé dans un "paradis fiscal", qui place aussi ses puissants capitaux dans l'industrie pétrolière et les moteurs diesel.
Le saccage du paysage : les éoliennes, plus hautes que les tours de Golfech, seront visibles jusqu'à Montauban, Castelsarrasin et... Villemur (Haute-Garonne). Le Préfet de région lui-même, dans son avis officiel, a pointé les carences de l'étude et parle d'impact paysager "significatif" pour le "grand paysage&…

LES POSITIONS DES MAIRES DE FINHAN ET MONTBARTIER

Dans notre dernier billet, nous avons fustigé la position des élus majoritaires de Montech qui ont laissé leurs administrés dans l'ignorance quasi-totale du projet d'implantation d'éoliennes (de très grande envergure) sur leur commune.
Qu'en est-il dans les deux autres communes directement concernées, Finhan et Montbartier ? La réponse se trouve encore une fois dans la Dépêche du Midi du 18 février 2016.
Le maire de Finhan Jean-François Fernandez ne cachait pas son enthousiasme : "J'espère qu'on aura le maximum d'éoliennes ici", lorgnant sur la manne financière qui pourrait abonder les caisses de sa commune, "8000 € chaque année par éolienne". Pour mieux comprendre M. Fernandez, il faut jeter un coup d'oeil aux comptes municipaux de Finhan, qui laissent apparaitre une lourde dette.   
Le vote du Conseil municipal de Finhan autorisant l'étude d'implantation des éoliennes en date du 10 avril 2012 fait état de 13 votants, 11 "…